13 September 2019 10h / Bitcoin

Quand le dernier Bitcoin sera-t-il miné ?

Selon certaines estimations, le dernier Bitcoin sera miné aux alentours de l’année 2140 ! Autant dire que nos chances d’assister à cet évènement sont assez faibles. Mais alors, pourquoi une date si lointaine ?

L’émission de Bitcoin repose sur l’activité de minage du Bitcoin qui est effectuée par les mineurs de Bitcoins. Chaque transaction validée par les mineurs provoque l’émission de nouveaux Bitcoins qui sont donnés en échange du travail fourni. Or cette émission de Bitcoin est divisée par deux tous les 210 000 blocs minés, cette opération est appelée le « Halving » du Bitcoin.

Les prévisions prévoient que le Halving interviendra tous les 4 ans environ, actuellement nous avons déjà connu 2 « Halving », le premier en 2013 a fait passer la récompense initiale de 50 Bitcoins à 25 Bitcoins, puis un second Halving en 2016 a fait passer la récompense actuelle à 12,5 Bitcoins par bloc miné.

Le prochain Halvin est attendu pour l’année prochaine en 2020 pour diviser la récompense qui sera alors de 6,25 Bitcoins émis pour chaque nouveau bloc. Répété tous les 4 ans, ce procédé prolongé dans le temps finira par récompenser les mineurs avec 1 satoshi (plus petite fraction du Bitcoin) par bloc en 2136, enfin en 2140 le dernier halving prévu fera descendre la récompense à 0 satoshi.

Ce procédé permet d’expliquer pourquoi le minage de 80 % des 21 millions de Bitcoins a été effectué en seulement 10 ans. La limite des 21 millions a été fixée dans l’algorithme originel de Bitcoin par la personne agissant sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. La limite des 21 millions couplée à une émission de Bitcoin fortement décroissante a été mise en place afin de faire grimper le cours du Bitcoin de manière structurelle en augmentant sa rareté. S’il existe une très forte volatilité aujourd’hui, ce protocole d’émission a été mis au point afin de permettre une stabilisation du cours Bitcoin lorsqu’il aura atteint un prix très élevé qui permettrait, dans l’idéal de son créateur, de soutenir une majeure partie des échanges économiques grâce à Bitcoin.

Dans ce cas, que se passera-t-il une fois que le dernier bloc aura été miné ? Même si l’horizon 2140 est encore assez lointain et qu’il y aura sans doute eu des mises à jour du réseau Bitcoin d’ici là, il est fort à parier que la fin de l’émission de Bitcoin ne sera pas un problème, les mineurs pouvant être incités à faire fonctionner le réseau grâce à des frais de transaction en % des Bitcoins transférés. Si le Bitcoin atteint des niveaux stratosphériques comme évoqués par certains observateurs, un pourcentage, même faible permettra aux mineurs d’être incités à faire fonctionner le réseau.

Il est intéressant de constater que le réseau Bitcoin a la capacité de s’améliorer constamment. La dernière en date est l’adoption du réseau Lightning Bitcoin qui permet d’améliorer le nombre de transactions par seconde supportées par Bitcoin. Cette mise-à-jour permet notamment d’ouvrir de nouvelles opportunités concernant une adoption de Bitcoin en tant que monnaie d’échange.

Cette amélioration constante a été voulue dès la création de Bitcoin par Satoshi Nakamoto qui a indiqué dans le livre blanc que « Toute amélioration pourra être apportée afin de maintenir le caractère incitatif de l’activité de minage, ceci au moyen du consensus. » Ainsi, toute amélioration est possible nécessitant l’aval de la majorité des mineurs.

Jasmine Sarda
Custom Service Manager

• Publié

Voir plus d'articles de cet auteur