3 October 2020 15h / bitcoin

Le Bitcoin, investissement pour votre retraite ?

Alors que plane sur les marchés un sentiment de peur face à une possible récession économique mondiale à venir, la crise des retraites semble, elle aussi, inévitable. Ainsi, les politiques de retraite sont peut-être déjà de vieux souvenirs et les experts jugent que cette crise des retraites touchera l’ensemble de la population. Alors, dans ce contexte, nombreux sont ceux à voir dans le Bitcoin une opportunité d’investissement dans le but de se constituer un pécule de retraite.

Aux États-Unis, les fonds de pension investissent déjà dans le Bitcoin, un investissement qui pourrait apporter un retour sur investissement de 20 % annuel. En effet, une étude d’audit des fonds de pension a permis de constater qu’en moyenne, les investissements réalisés par les organismes de retraites rapportent des gains annuels de 3,6 %. Adam Cochran, professeur et fan du Bitcoin expliquaient que si seulement 0,3 % des actifs des fonds de pension étaient investis dans le Bitcoin, cela permettrait de faire passer le retour sur investissement annuel à 19,6 %, soit une rentabilité 5,3 supérieure à celle actuelle.

Un investissement si rentable serait le bienvenu tant l’écart se creuse entre les financements des organismes de retraite et les dépenses nécessaires pour payer les retraites des anciennes générations. Aux États-Unis seulement, cet écart entre les financements et les dépenses s’élèverait déjà à une somme folle de 4 trillions de dollars ! Pour se représenter une telle somme, imaginez tout simplement la valorisation de l’entreprise Apple ou Microsoft multipliée par quatre ! Mais est-ce qu’un investissement dans le Bitcoin à l’heure actuelle ne serait-il pas trop risqué pour préparer sa retraite ? La réponse est non selon l’étude d’Adam Cochran qui montre que certains actifs détenus par les organismes de retraite ne sont contrôlés par aucune régulation institutionnelle, en faisant ainsi des actifs très risqués et qui représentent 0,3 % de l’ensemble des actifs détenus dans les réserves de retraites. Ainsi les conclusions de l’étude montrent que si ces 0,3 % d’actifs risqués avaient été investis dans le Bitcoin cela aurait permis d’atteindre sur les quatre dernières années un rendement de 171 %. Cela aurait eu pour effet de, ni plus ni moins, doubler le total des fonds disponibles pour les retraites aujourd’hui.

Un investissement financier, quel qu’il soit, nécessite cependant de ne pas être pris à la légère. Afin de contrôler un maximum les risques liés à une perte de capital potentielle. Il est donc important d’établir une stratégie d’investissement. D’autre part, une des règles les plus efficientes est comme le dit si bien Warren Buffet de « ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier ». Si les avis divergent quant à l’évolution de l’ensemble des cours des actions ou des cryptomonnaies sur les marchés financiers, il existe un certain consensus sur cette règle de diversification lorsqu’il s’agit de réaliser un investissement, pour sa retraite ou non d’ailleurs.

Or, cette importance de diversification est un élément très important qui fait monter la valeur du Bitcoin actuellement. Ceci provient de la caractéristique non gouvernementale et relativement hors système du réseau Bitcoin. Pourquoi cela est-il un avantage de taille ? Au-delà de la possibilité d’une émancipation et d’une remodélisation du système financier international, cela fait du Bitcoin un des seuls, si ce n’est le seul actif à disposer d’un cours inversement proportionnel au cours des grandes bourses internationales. Ainsi, quoi de mieux que Bitcoin pour diversifier ses investissements et contre balancer un risque de faillite mondiale du système financier international.

Si on remet souvent en doute la valeur du Bitcoin, on peut aussi remettre en doute la viabilité du système financier international sur le long terme (d’ici votre arrivée à la retraite). Ainsi, rien ne semble pouvoir détrôner le Bitcoin dans cette position, où peut être l’or dans une certaine limite, ces deux actifs étant assez comparables. On parle même de Bitcoin comme étant l’or digital ou comme la nouvelle machine de la confiance si l’on en croit la une d’un numéro de The economist paru courant 2015 et qui a fait basculer le Bitcoin dans un phénomène de médiatisation global.

Si vous doutez encore de Bitcoin comme étant, au-delà d’une nouvelle monnaie digitale mondiale, un bon investissement à long terme, un bon compromis est de suivre le conseil du PDG de PayPal qui nous conseille d’investir 1 % de nos revenus dans le Bitcoin et d’oublier ceux-ci pendant 10 ans ! Aujourd’hui, l’investissement en Bitcoin pour préparer l’avenir semble notamment intéresser les jeunes générations des millennaux déjà prêts à assumer seuls les besoins liés à leurs futures retraites. Les chiffres sont parlants, près de 350 millions de dollars de valeur en Bitcoin auraient déjà été placés dans des fonds dédiés aux retraites.

Des entreprises se sont déjà spécialisées dans ce type d’investissements. De plus, en France, la loi Pacte permet maintenant aux sociétés d’assurances d’inclure des Bitcoins dans les contrats d’assurance vie. Si ces informations sont intéressantes et montrent que les institutions voient en Bitcoin un fort potentiel d’investissement, le meilleur moyen d’investir dans ce dernier est encore d’en posséder personnellement dans un wallet afin de ne pas dépendre d’un intermédiaire. Keplerk vous permet ainsi d’accéder au Bitcoin de la manière la plus simple et la plus sécurisée. Ensuite, libre à vous de conserver ces derniers jusqu’à l’âge de la retraite, vous pourrez également les utiliser pour régler vos achats quotidiens dans les boutiques qui acceptent les paiements en Bitcoins.

Teidy Gao
Custom Service Manager

• Publié

Voir plus d'articles de cet auteur